English
Un projet du Port de Québec
LÀ OÙ LE FLEUVE PERMET DES EXPLOITS.

Le port en eau profonde le plus à l’intérieur des terres en Amérique du Nord

Tirant avantage de la profondeur d’eau naturelle du site, de son offre intermodale complète et de sa localisation à l’entrée de la voie maritime du Saint-Laurent, à proximité des marchés, Québec a tous les atouts pour accueillir à son port le projet Laurentia, terminal de conteneurs en eau profonde.

Ce terminal intermodal de conteneurs répondra au nouveau standard mondial de l’industrie maritime en accueillant à son quai des navires de grand gabarit, créant ainsi la chaîne logistique la plus efficace et économique pour desservir le plus important corridor de commerce au Canada et dans le Mid-Ouest américain.

En plus de fixer un nouveau standard en logistique sur le fleuve Saint-Laurent, le terminal Laurentia exploitera les installations les plus avancées en Amérique du Nord sur les plans technologique et environnemental, et contribuera fortement à la relance économique.

Un impact positif

7000 emplois
Le projet générera 1731 emplois par année durant sa phase de construction, estimée à 4 ans, pour un total de près de 7000 emplois.
3 partenaires majeurs
Le Port de Québec est fier de pouvoir compter sur Hutchison Ports, le plus grand exploitant de terminaux de conteneurs au monde, et sur le CN, premier exploitant ferroviaire d’Amérique du Nord, pour la construction et l’opération du terminal.
15 M de profondeur d’eau
Le nouveau standard de la côte Est nord-américaine est maintenant une voie de navigation et un accès portuaire de 15 m de profondeur d’eau, un atout naturel du Port de Québec.
100 M+
Le bassin de population que Laurentia pourra desservir, de l’est du Québec jusqu’au Mid-Ouest américain.
18,5 % moins de gaz à effet de serre
Laurentia permettra une diminution globale des émissions de GES sur la chaîne logistique complète, du port d’outre-mer au client final.
13 000 EVP
Laurentia accueillera des navires de grands gabarits, soit des porte-conteneurs ayant la capacité de transporter jusqu’à 13 000 EVP (équivalent vingt pieds), ce qui permettra des économies d’échelle importantes pour nos importateurs et exportateurs, et constituera une réelle capacité de concurrencer les ports américains.
~ 100 M$ en retombées économiques
Retombées annuelles en valeur ajoutée à l’échelle nationale.
~ 1 000 emplois de qualité
Lorsque le projet sera à terme, Laurentia créera 1000 emplois directs, indirects et induits à l’échelle nationale, une fois le terminal au maximum de sa capacité.
775 M$ la valeur du projet
Majoritairement financé par deux partenaires privés, Laurentia constitue un projet majeur de relance économique dans un secteur clé de l’économie canadienne.

Environnement

Communauté Économie Innovation

Là où le fleuve permet de repenser la durabilité de ce qu’on fait déjà depuis des siècles

Laurentia sera l’un des terminaux de conteneurs intermodaux les plus modernes et innovateurs. C’est un projet réfléchi, basé sur une démarche intégrée de développement durable pour devenir le terminal de demain. Basé sur plus de 100 études, Laurentia opérera des activités portuaires qui généreront la plus faible empreinte de tous les terminaux en Amérique du Nord.

Depuis la signature de l’entente, les trois partenaires Hutchison Ports, le CN et le Port de Québec ont procédé au développement d’optimisations pour le projet Laurentia. Il est maintenant possible d’affirmer que le terminal de conteneurs en eau profonde utilisera la meilleure technologie de pointe en Amérique du Nord, ce qui aura pour effet de réduire considérablement les effets environnementaux par rapport à un terminal conventionnel, notamment en matière d’émission de gaz à effet de serre (GES).

En plus d’être majoritairement automatisé, le site comptera sur un important parc d’équipements électriques, notamment les grues à portique de quai et les ponts roulants sur rails. Grâce à ces équipements électriques et hybrides ainsi qu’à la réduction du transport routier, l’empreinte écologique sera grandement limitée, tant sur le fleuve que dans l’air.

Environnement

Communauté

Économie Innovation

Là où le fleuve est au cœur de nos vies, et de notre quotidien

Laurentia, c’est un projet qui servira non seulement les entreprises d’ailleurs, mais surtout celles d’ici. Les entreprises importatrices et exportatrices de l’Ontario, du Québec et de l’est du Québec pourront accéder à ce lien efficace et rapide avec le reste du monde. En créant une nouvelle chaîne logistique, qui offre notamment un accès plus rapide aux marchés internationaux tels que l’Asie et l’Europe, Laurentia est un projet porteur d’avenir, soutenu par nos entreprises locales. Comportant des engagements environnementaux ainsi que des actions concrètes pour la région et le Québec, Laurentia mobilisera les experts d’ici et d’ailleurs.

De plus, le Port de Québec a le privilège d’échanger avec plusieurs Premières Nations depuis le début du processus d’évaluation environnementale lié à Laurentia. Ces échanges riches et constructifs auront permis au Port de parfaire ses connaissances du milieu et d’intégrer le savoir de ces Premières Nations dans le but de bonifier le projet et les suivis environnementaux qui en découleront. Laurentia aura également permis de poursuivre, et même de bonifier la précieuse relation qui unit le Port de Québec et la Nation huronne-wendat. C’est d’ailleurs avec fierté et respect que le Port a accueilli l’appui du Grand Chef de la Nation huronne-wendat dans le cadre du projet Laurentia.

Au-delà du soutien manifesté pour le projet, Laurentia contribuera à faire rayonner Québec sur le plan international. La construction d’un terminal de conteneurs en eau profonde découle de la volonté du Port de Québec de s’inscrire dans le réseau des grandes villes portuaires en poursuivant sa riche histoire commerciale. La constante augmentation de la capacité de transport des navires donne lieu à des changements dans les routes et la logistique du transport maritime. Québec possède tous les atouts pour devenir une plaque tournante du transbordement de conteneurs pour les marchés des Grands Lacs et de l’est du Québec, comme il l’est actuellement pour les vracs.

Il s’agit d’un projet responsable, durable et réfléchi de manière à profiter à Québec et à ses citoyens. En considérant les impacts de la construction du terminal, le Port de Québec s’est engagé à transformer certaines contraintes en opportunités. Le projet implique aussi le réaménagement de la baie de Beauport, la plage publique voisine des installations portuaires. Une fois les travaux réalisés, ce sont plus de 255 000 m2 de terrain à vocation récréotouristique et récréonautique qui pourront profiter aux citoyens.

« Tournée sur l’international, Breton Tradition 1944 Inc. et ses filiales, leader nord-américain de la production de porc naturel et biologique, ont des relations commerciales avec différentes entreprises partout à travers le monde. Cette nouvelle infrastructure maritime permettra aux entreprises comme la nôtre de tirer pleinement profit d’une chaîne de transport intermodal améliorée et concurrentielle. »
Vincent Breton, président-directeur général, Breton Tradition 1944
« La Nation huronne-wendat est fière de pouvoir compter sur l’écoute et la fine sensibilité de l’APQ dans le cadre de cette initiative. Tel que mentionné dans la lettre adressée à M. Girard, nous présentons un appui formel au projet Laurentia. Nos entreprises huronnes-wendat bénéficient des activités du Port de Québec et ce dernier est un service essentiel à notre développement et nos aspirations économiques dans le respect de nos valeurs. » 
Konrad H. Sioui, Grand Chef de la Nation huronne-wendat
« À titre de fournisseur de solution logistique alimentaire conçu pour répondre aux besoins de l’industrie alimentaire et du commerce de détail, Congebec doit pouvoir compter sur une chaîne logistique solide, efficace et fiable pour conduire ses opérations commerciales. Rassemblant tous ces facteurs, Laurentia s’avère une solution de choix à proximité de notre entreprise pour nous permettre de réaliser d’importantes économies d’échelle. » 
Nicholas-P. Pedneault, président et chef de la direction, Congebec
Environnement Communauté

Économie

Innovation

Là où le fleuve est au centre de nos emplois et de notre économie

Projet de 775 millions de dollars majoritairement financé par ses trois partenaires, Laurentia constitue un projet majeur de relance économique dans un secteur clé de l’économie canadienne.

Situé à Québec, le terminal de conteneurs en eau profonde profitera d’avantages concurrentiels uniques, soit la proximité géographique avec l’Europe, la profondeur d’eau et l’accès à des liaisons ferroviaires avec l’Ontario et le Mid-Ouest. Ces derniers attributs font de la Capitale-Nationale une entrée naturelle logique sur la côte Est américaine, nous permettant de nous ouvrir sur le monde, mais aussi d’apprécier ce que nous avons déjà.

Outre ces atouts, le déplacement du centre de gravité du commerce avec l’Asie a aussi une influence sur l’attrait du projet Laurentia. Ce marché étant en mouvance vers le Sud-Ouest asiatique, il accorde conséquemment la priorité à la navigation par le canal de Suez, beaucoup plus compétitive, ce qui avantage par conséquent la côte Est américaine par rapport à la côte Ouest.

Ainsi, non seulement Laurentia permettra aux importateurs et aux exportateurs d’ici de profiter de meilleurs coûts pour leurs activités, mais cette nouvelle offre logistique dynamisera également les activités portuaires sur le fleuve Saint-Laurent. Le nouveau terminal permettra ainsi au Saint-Laurent, au Québec et au Canada de reprendre une partie des parts de marché perdues ces dernières années au profit des ports américains et de relancer la croissance du commerce sur le corridor du fleuve Saint-Laurent, tout en y générant des retombées économiques importantes.

« Nous avons choisi Hutchison Ports parce qu’il s’agit d’un opérateur de classe mondiale doté d’une expertise axée sur la clientèle et qui partage notre vision commerciale en matière d’efficacité de la chaîne logistique, d’innovation, de sécurité et de préoccupations environnementales. Aujourd’hui, par l’entremise d’une coentreprise entre Hutchison Ports et le CN, nous posons les jalons pour que ce projet devienne un succès commercial et d’acceptabilité sociale en Amérique du Nord ainsi qu’un vecteur de développement économique pour le Québec, permettant au Saint-Laurent de gagner de la croissance additionnelle et une meilleure compétitivité avec les ports américains. »
Mario Girard, président-directeur général de l’Administration portuaire de Québec
« Nous sommes très heureux de nous associer avec l’Administration portuaire de Québec et le CN pour développer un projet de terminal et de faire de la ville de Québec la porte d’entrée de Hutchison Ports sur la côte est de l’Amérique du Nord. Avec son port en eau profonde complètement intermodal, son emplacement stratégique en vue d’atteindre le marché du Midwest américain et le grand soutien de la part des autorités locales, le projet de Québec possède tous les atouts pour réussir dans ce marché hautement prometteur. »
Eric Ip, directeur général du groupe Hutchison Ports
« Dans une économie où le transport des marchandises découle des dépenses de consommation, les chaînes d’approvisionnement sur de grandes distances doivent être modernes, rentables et fiables. Hutchison est un opérateur de conteneurs de classe mondiale et nous sommes convaincus que nous nous associons à un groupe qui saura contribuer à la réussite du projet. »
Jean-Jacques Ruest, président-directeur général du CN
Environnement Communauté Économie

Innovation

Là où le fleuve permet réellement de rêver grand, de repenser l’efficacité et d’innover

Un projet accélérateur, prometteur, intelligent et excitant. Visionnaire et ambitieux, le projet Laurentia a su rapidement attirer l’attention des plus grands joueurs internationaux du monde de l’innovation. En opérant les installations les plus modernes sur les plans technologique et environnemental, Laurentia fera de Québec une vitrine en Amérique du Nord et lui permettra de devenir un nouveau pôle mondial d’innovation logistique et maritime, où se développera un tout nouvel écosystème.

Réunissant l’expertise de sept partenaires majeurs du monde maritime, du transport et de la recherche, cet écosystème agira comme catalyseur pour le savoir-faire des communautés d’affaires et scientifiques québécoises. Laurentia aura ainsi pour effet d’alimenter la création d’entreprises commerciales et l’entrepreneuriat avec des technologies de pointe en matière de logistique et de transport maritime durable.

Sur le plan du commerce maritime, le nouveau corridor logistique intermodal créé grâce au projet de terminal de conteneurs de Québec permettra de revitaliser l’économie de la vallée du Saint-Laurent et, grâce aux collaborations qui naîtront de la mise en place de la zone d’innovation, contribuera à l’émergence d’améliorations encore plus significatives sur le plan technologique et sur celui de l’optimisation au cours des prochaines années. Les résultats permettront au Port de Québec et à la chaîne d’approvisionnement du Saint-Laurent de demeurer efficaces et rapides, ainsi qu’à l’avant-garde en matière de commerce économique entre l’Amérique du Nord et les marchés mondiaux.

« Quand on voit la qualité des partenaires qui embarquent dans cette aventure, on comprend que cette initiative de positionnement commercial représente une opportunité unique pour la Ville de Québec. En plus d’accueillir les installations parmi les plus vertes et technologiquement avancées en Amérique du Nord, Laurentia permettra de générer plus de 100 M$ de retombées économiques chaque année pour notre grande région. »
Régis Labeaume, maire, Ville de Québec
« À l’heure où la transition énergétique et la numérisation modifient profondément et rapidement les chaînes d’approvisionnement des ports, l’innovation est devenue un incontournable pour chaque port et tous ceux qui participent à la chaîne d’approvisionnement portuaire. En reliant les écosystèmes d’innovation des ports de Québec et de Rotterdam, nous créerons des opportunités à la fois pour le port de Québec et pour celui de Rotterdam. »
René van der Plas, directeur, Port of Rotterdam International
« En devenant le pôle logistique le plus avancé technologiquement et le plus vert en Amérique du Nord, le projet Laurentia s’inscrit parfaitement dans la vision du réseau PortXL. Notre accélérateur international ne pouvait espérer meilleur partenaire que la Ville de Québec pour soutenir et bâtir une croissance maritime durable en Amérique du Nord. »
Carolien Vat-Sandee, directrice et fondatrice, PortXL
« Travaillant à développer et à faire rayonner les entreprises d’ici, Québec International est fière d’accompagner les promoteurs du projet Laurentia afin de contribuer à ce que la zone portuaire devienne une plaque tournante internationale totalement intégrée à l’ADN de la Ville de Québec. »
Carl Viel, président-directeur général, Québec International
« L’Université Laval est fière de contribuer au développement de la recherche dans les domaines de l’intelligence artificielle, l’optimisation des chaînes d’approvisionnement et les technologies vertes. Ce projet d’envergure permettra à la Ville de Québec d’attirer et de mobiliser des talents dans ce secteur d’avenir. »
Sophie D’Amours, rectrice, Université Laval
Un projet du

Plaque tournante du commerce international au Canada

Avec deux partenaires solides

Le plus grand opérateur
portuaire au monde

Le chef de file du transport ferroviaire en amérique du nord