English
Un projet du Port de Québec

C’est au printemps 2019 que le Port de Québec annonçait la signature d’une entente commerciale à long terme avec Hutchison Ports, l’un des plus importants opérateurs de terminaux dans le monde, et le Canadien National (CN), la principale compagnie de transport et de services de la chaîne logistique en Amérique du Nord, en vue de construire et d’exploiter le nouveau terminal de conteneurs dans le cadre du projet Laurentia. Le projet de 775 millions de dollars sera financé principalement par un investissement conjoint des trois partenaires.

Grâce à cette entente, Hutchison Ports comptera dans son réseau mondial 52 ports situés dans 27 pays, dont le Royaume-Uni, l’Espagne, la Pologne, la Suède, l’Allemagne, les Pays-Bas, la Belgique, l’Australie, la Chine, le Pakistan, l’Égypte, l’Argentine, le Mexique et le Panama. Véritable force de l’industrie maritime dans le monde, Hutchison Ports manutentionne chaque année près de 85 millions d’EVP (équivalent vingt pieds), soit environ 11 % du trafic mondial de conteneurs.

« Nous avons choisi Hutchison Ports parce qu’il s’agit d’un opérateur de classe mondiale doté d’une expertise axée sur la clientèle et qui partage notre vision commerciale en matière d’efficacité de la chaîne logistique, d’innovation et de sécurité. Aujourd’hui, par l’entremise d’une coentreprise entre Hutchison Ports et le CN, nous posons les jalons pour que ce projet devienne un succès commercial et d’acceptabilité sociale en Amérique du Nord ainsi qu’un vecteur de développement économique pour le Québec, permettant au Saint-Laurent de gagner de la croissance additionnelle et une meilleure compétitivité avec les ports américains de la côte Est », a commenté le président-directeur général de l’Administration portuaire de Québec, monsieur Mario Girard. 

L’entente prévoit que Hutchison Ports construira les installations de manutention portuaire les plus vertes et technologiques de toute l’Amérique du Nord.  Il s’agit d’une occasion unique pour le futur terminal de conteneurs du Port de Québec de devenir l’un des terminaux avec la plus faible empreinte écologique au monde. 

« Nous sommes très heureux de nous associer avec l’Administration portuaire de Québec et le CN pour développer un projet de terminal et de faire de la ville de Québec la porte d’entrée de Hutchison Ports sur la côte est de l’Amérique du Nord. Avec son port en eau profonde complètement intermodal, son emplacement stratégique en vue d’atteindre le marché du Midwest américain et le grand soutien de la part des autorités locales, le projet de Québec possède tous les atouts pour réussir dans ce marché hautement prometteur », a déclaré monsieur Eric Ip, directeur général du groupe Hutchison Ports.

« Dans une économie où le transport des marchandises découle des dépenses de consommation, les chaînes d’approvisionnement sur de grandes distances doivent être modernes, rentables et fiables. Hutchison est un opérateur de conteneurs de classe mondiale et nous sommes convaincus que nous nous associons à un groupe qui saura contribuer à la réussite du projet », a ajouté monsieur J.-J. Ruest, président-directeur général du CN.

Nouvelle suivante

Laurentia : Un catalyseur pour le savoir-faire québécois

Nouvelles / 22 juin 2020