English
Un projet du Port de Québec

Plus d’une centaine d’entreprises donnent leur appui expressément à la réalisation de Laurentia, le projet de terminal de conteneurs en eau profonde du Port de Québec, qui permettra la création d’une nouvelle chaîne d’approvisionnement économique pour les entreprises importatrices-exportatrices du Québec et de l’est du Canada, en leur offrant notamment un accès plus rapide aux marchés internationaux tels que l’Asie et l’Europe.

Le terminal de Québec, qui est opéré par Hutchison Port Holdings (HPH) et le Canadien National (CN) et dont l’ouverture est prévue en 2024, offrira un meilleur accès aux marchés traditionnels d’Europe et de la Méditerranée ainsi qu’aux marchés en croissance de l’Asie du Sud-Est.

En plus de devenir l’installation la plus avancée sur le plan environnemental et technologique en Amérique du Nord, le terminal offrira aux entreprises importatrices-exportatrices une rapidité de transport supérieure, une diminution des GES occasionnés par le transport routier et des tarifs plus compétitifs que ceux offerts actuellement par les ports de la côte Est américaine, qui occupent le marché des ports en eau profonde et des grands porte-conteneurs.

De concert avec le Port de Québec, HPH, le premier investisseur, développeur et opérateur portuaire au monde avec un réseau de 52 ports en activité et présent dans 27 pays, et le CN, un réseau de transport établi donnant accès au cœur industriel nord-américain, misent sur la ville de Québec pour devenir une plaque tournante, notamment grâce à la mise en place d’une nouvelle chaîne logistique. En effet, la localisation du port et le terminal de conteneurs de Québec répondent précisément aux tendances émergentes de l’industrie du transport maritime. Le projet Laurentia possède un quai en eau profonde de 15 m, une capacité d’accueillir des porte-conteneurs de 13 000 EVP (équivalent vingt pieds) et une connexion directe à un réseau de transport ferroviaire performant pouvant atteindre une centaine de millions de consommateurs nord-américains. 

« À titre de fournisseur de solution logistique alimentaire conçue pour répondre aux besoins de l’industrie alimentaire et du commerce de détail, Congebec doit pouvoir compter sur une chaîne logistique solide, efficace et fiable pour conduire ses opérations commerciales. Rassemblant tous ces facteurs, Laurentia s’avère une solution de choix à proximité de notre entreprise pour nous permettre de réaliser d’importantes économies d’échelle. » 

— Nicholas-P. Pedneault, président et chef de la direction, Congebec

« L’Association québécoise de l’industrie de la pêche (AQIP) compte 54 membres, dont 32 membres industriels et 22 membres associés, et représente plus de 90 % du volume des produits marins transformés au Québec. Les membres de l’AQIP sont en relation avec plusieurs marchés internationaux, notamment en Asie. Laurentia permettra à nos entreprises d’économiser des sommes importantes en transport et améliorera la compétitivité de nos entreprises. »

— Bill Sheehan, président, Conseil d’administration de l’Association québécoise de l’industrie de la pêche

« Tournée sur l’international, Breton Tradition 1944 inc. et ses filiales, leader nord-américain de la production de porc naturel et biologique, ont des relations commerciales avec différentes entreprises partout à travers le monde. Cette nouvelle infrastructure maritime permettra aux entreprises comme la nôtre de tirer pleinement profit d’une chaîne de transport intermodale améliorée et concurrentielle. »

— Vincent Breton, président-directeur général, Breton Tradition 1944

« Les exigences de Résolu en matière d’exportation à long terme reposent sur une chaîne d’approvisionnement moderne et rentable. Les marchés internationaux sont très concurrentiels, et le terminal de conteneurs de Québec offrira aux exportateurs ainsi qu’aux consommateurs un accès à des navires et à des trains plus grands, ce qui permettra de réaliser d’importants gains d’efficacité. »

— Karen Roach, vice-présidente, Optimisation des entreprises du secteur des pâtes et papiers, Produits forestiers Résolu

Nouvelle suivante

Deux partenaires majeurs pour le développement du terminal de conteneurs

Nouvelles / 28 mai 2019